Passivhaus.

L’évolution des réglementations thermiques sous les directives du parlement européen nous amène progressivement vers des bâtiments où les besoins de chauffage sont si faibles que les installations de chauffage classiques n’ont plus lieu d’être.

C’est sans nul doute dans notre pays comme ailleurs, lorsqu’on prend en compte la précarité énergétique, l’état des réserves des énergies fossiles et le prix de l’énergie, que l’on prend conscience que l’investissement supplémentaire ne peut plus être un obstacle à la décision de construire passif.

La maison passive est un concept global, de construction très basse consommation.

Dans une maison passive le confort thermique n'est pas assuré par un système de chauffage traditionnel,(généralement installé pour compenser les erreurs de conception et les défauts de construction), mais uniquement par le réchauffement de l'air neuf insufflé par la ventilation mécanique. Pour que cela soit possible, la puissance de chauffage demandée par le bâtiment ne doit pas dépasser 10 w/m².
Une maison passive est une maison conçue, implantée et orientée de manière à capter le maximum de soleil en hiver tout se protégeant des surchauffes estivales. ailleurs, lorsqu’on prend en compte la précarité énergétique, l’état des réserves des énergies fossiles et le prix de l’énergie,
que l’on prend conscience que l’investissement supplémentaire ne peut plus être un obstacle à la décision de construire passif.

Pour conserver les apports solaires et internes, l'enveloppe est très isolée de manière homogène et sans ponts thermiques. L'enveloppe est très étanche à l'air de manière à limiter au minimum les déperditions aérauliques.
Le renouvellement de l'air intérieur est le point le plus technique, l'exigence étant de renouveler l'air avec un minimum de coût énergétique, (les ventilations traditionnelles de type hygro ou double flux traditionnelles ne sont pas à la hauteur de ces exigences).Les besoins en chauffage sont limités à 15 kWh/m²/an.

Plus de confort grâce à une température homogène dans toutes les pièces, une qualité de l'air nettement supérieure à une construction standard et surtout un habitat très lumineux. Des coûts de fonctionnement très réduits,(90% d'économie de chauffage)

CONCEPTION, les points clés

Confort d'hiver : facile
Confort d'été : peu difficile
Absence de ponts thermiques : assez difficile
Étanchéité à l'air : difficile
Renouvellement de l'air intérieur : très difficile

CONTRÔLE, les points clés

Étanchéité à l'air
Installation de la ventilation : chajour sur le chantier
Mesure du rendement de la ventilation : indispensable

Une vidéo ludique et explicative

Découvrez ce qu’est une maison passive en 4 min.

Blog

Suivez la construction de maisons passives.

Maison passive
dans les Vosges et en Meurthe et Moselle

Suivez étape par étape la construction de maison passive
à travers deux blog de maître d’ouvrage

A lire absolument.

Traité d’architecture et d’urbanisme bioclimatique

- ALAIN LIÉBARD ANDRÉ DE HERDE, ÉDITIONS LE MONITEUR -

L'architecture écologique du Vorarlberg

- DOMINIQUE GAUZIN-MÜLLER, ARCHITECTE FRANCO ALLEMANDE, ÉDITION LE MONITEUR -

Habitat durable - L'évidence de la construction passive

- JEAN-LOUP BERTEZ ET JEAN-CLAUDE TREMSAL, EDITIONS ALTERNATIVES

La Vieille Montagne

Le concept des parois respirantes (ou perspirantes).

 

Publication dans le cadre de l’entreprise « La Vieille Montagne »
créée en 1998 par JC Tremsal

> Publication

> Les traitements alternatifs des bois de construction

> le bois international mars 2014